Les Créateurs de la Méthode

Paule METGE SANDRA

La méthode Metgesandra – Novecento un nouveau souffle Paule METGE SANDRA

Paule Sandra chanteuse dans les années 50 a créé cette méthode en comparant sa respiration avec celle d’autres artistes : comédiens, chanteurs …qui éprouvaient des difficultés respiratoires dans leur métier; notamment en commençant par inspirer une grande quantité d’air, en montant les épaules, en écartant les côtes, en gonflant le ventre; Ce qui est inutile puisque c’est l’étroitesse du débit de l’air qui est important; On peut avoir 4 litres d’air dans les poumons qui ne servent à rien si vous ne savez pas souffler ; cela conduira à l’étouffement et la fatigue vocale.

Au fil des années, son travail se perfectionne et en 1980 elle s’installe au Canada où elle crée l’Ecole de Gymnastique respiratoire Metge SANDRA pour rééduquer notamment des asthmatiques.

« Passagers de l’espace, les humains sous oxygénés, retrouveront-ils la respiration physiologique qu’impose l’apesanteur des vaisseaux » – « Puisque nous sommes en pleine guerre des nerfs, l’optimisme et la santé sont les armes pour la gagner ; en nous, il y a une énergie vitale dont bien peu connaissent l’existence et la puissance ; la culture respiratoire en est le puissant levier; Notre jeunesse qui cherche en vain dans toutes sortes de drogues le courage de vivre, a à sa disposition une drogue entièrement gratuite: c’est l’air; Quand pensera-t-on l’utiliser par la pratique de la respiration diaphragmatique profonde »

Catherine Rétoré - Ecole de la respiration Sandra-RomondJean-Pierre ROMOND

Était trompettiste et a enseigné la Respiration et la Phonation au Conservatoire Supérieur de Paris de 1974 à 1994 – Il était directeur en France de la Méthode.

C’était un chercheur infatigable ; il a beaucoup assoupli la méthode tout en maintenant une grande rigueur – inventé de nouveaux exercices – utilisant des instruments quantifiant le débit de l’air : anches – ballons … « Il y quelque chose de plus profond en nous qu’il nous faut découvrir ; seuls ceux qui sauront réagir posséderont un maîtrise physique et psychique ; ainsi libérés d’un fatras d’idées fausses, la vie vous paraîtra plus ensoleillée »

But de la Méthode

Cette Méthode a pour but de renouer, grâce à des exercices précis, avec le véritable mécanisme musculaire et respiratoire de la respiration humaine afin d’acquérir la maîtrise du souffle.

Ce qui permet par une pratique régulière d’augmenter le tonus et la souplesse musculaire – d’éviter la fatigue lors d’efforts soutenus et de s’oxygéner profondément

Cette méthode se caractérise par l’expiration spontanée : il est important de souffler lorsque l’on produit un effort – de ne pas bloquer la ventilation et de laisser entrer l’air à quantité égale du vidage produit – éviter toute surcharge d’air : qui est le propre des asthmatiques – Beaucoup d’être humains sont davantage axés sur l’inspiration : prendre de l’air plutôt que de vider l’air vicié (CO2).

Le monde animal et les jeunes enfants respirent de la bonne façon : sans inspirer exagérément avant de pousser un cri ; ils vivent davantage sur une respiration diaphragmatique profonde qu’une respiration thoracique partielle.

Les bienfaits

Quelques bienfaits tangibles de cette pratique :

  • Un épanouissement personnel
  • Une plus grande assurance
  • Les appuis musculaires que l’on développe renforcent le corps et l’esprit
  • Tenue du bas du ventre (le fameux Hara)
  • Appuis abdominaux
  • Dorsaux
  • Diaphragmatique
  • Muscles obliques, grand droit …
  • Il s’agit d’acquérir à la fois une tenue et une souplesse ; ce que l’on sent chez les bébés et les animaux : le chat par exemple.
  • Plus d’endurance et moins de fatigue à l’effort puisque les efforts sont dosés et maîtrisés par le souffle
  • Moins de douleurs dorsales ou articulaires puisque le travail musculaire soutient et renforce le corps
  • Oxygénation cellulaire profonde